Lundi soleil

# lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo.

L’automne est arrivé pour ce mois de septembre et pas que chez Bernie ; eh oui pour les scientifiques, l’automne météorologique a débuté le premier septembre . Pour les météorologues en effet c’est un nouveau trimestre qui commence et ils n’attendent pas l’équinoxe du 23 septembre pour changer de saison.

Je vous propose une vue de notre allée des marronniers prise ce premier septembre à la tombée de la nuit. Comme vous pouvez le remarquer, les feuilles sur les arbres sont rares, elles sont toutes ou presque réparties de chaque côté de la véloroute.

Une autre photo prise sur les bords du canal, de jour, où l’on voit que la sécheresse a bien perturbé les arbres, certaines essences plus que d’autres ( érables, marronniers en particulier).

Lundi soleil

# lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo.

Dernier lundi pour le thème du sud, je vous propose un petit mix de paysages à cette occasion, vous pourrez y retrouver l’Espagne(1), le Portugal(1), la Grèce(2), la Sicile (2).

N’oubliez pas le clic sur chaque photo pour la voir en plus grand .

Le coucher de soleil a été pris au Cap Sounion, les colonnes à l’Acropole d’Athènes, une vue sur l’embouchure du Douro à Porto, un château de la Costa Brava, Notto , l’Etna.

Lundi soleil

# lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo.

Pour ce lundi nous partons un peu plus au sud que dans le billet précédent. Nous allons faire un petit tour en Grèce . Vous reconnaitrez certainement l’Erechthéion de l’Acropole d’Athènes. Son portique de cariatides où six statues de jeunes filles drapées servent de colonnes  supportant l’entablement . 

Les photos datent de l’année 2000 , je n’avais pas encore d’appareil numérique, je les ai numérisées.

Le nom de « cariatides » leur a été attribué secondairement, on les appelait auparavant simplement « jeunes filles », en grec Koré . Plusieurs interprétations ont été proposées. Il pourrait s’agir des jeunes filles de Laconie  qui dansaient chaque année en l’honneur d’Artémis Karyatis , ou les choéphores  de Cécrops, le baldaquin formant la partie visible de son tombeau.

D’après l’architecte romain Vitruve, leur nom viendrait de ce que la ville de Karyes s’étant alliée aux Perses lors de l’invasion, ses habitants furent exterminés par les autres Grecs et leurs femmes réduites en esclavage, et condamnées à porter les plus lourds fardeaux. Mais cette explication n’est actuellement pas retenue.

L’Acropole et son Parthénon

Lundi soleil

# lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo.

Cette fois – ci nous allons rester en France pour nous intéresser à la direction Sud . Remontons un peu le sablier du temps avec cette photo ( numérisée à partir d’une diapositive) prise par ma moitié à Autoire devant le château de Limargue .

Une légende court au village concernant ce château. Pour récompenser la bravoure d’un certain Lafon sur les champs de bataille d’Italie, le roi Charles VIII l’aurait récompensé en lui donnant le privilège d’avoir un logis avec tours et mâchicoulis qui était un droit attaché à la noblesse. Le dénommé Lafon aurait alors ajouté à son logis de simples tours et gravé sur un linteau d’une tour le blason qu’il s’était choisi, une étoile, peut-être celle qui porte chance.

Lundi soleil

# lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo.

Pour ce premier lundi du mois d’aout direction le sud et ce pour tout le mois .

Je vous propose de partir pour le Portugal, à Porto très exactement . Vous ne pouvez pas le rater ce pont Maria Pia, construit par Gustave Eiffel , qui franchit le Douro . Pas de photo numérique à l’époque où j’y suis allée, j’ai numérisée ces clichés datant de 1999, je ne saurais vous dire si la vue est toujours la même.

Le petit tour en bateau s’impose pour mieux découvrir la ville depuis le Douro .

Lundi soleil

# lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo.

Pour ce dernier lundi en bleu, j’avoue avoir eu beaucoup de mal à choisir une photo . Je vous propose donc de rester un peu encore à Coblence avec ce détail de l’historiensaüle , la colonne fontaine dont je vous parle dans le billet précédent .

Et une photo de ciel bleu sur lequel se détache la statue de bronze de Johannes Muller sur la place des Jésuites de Coblence. Ce célèbre médecin est né à Coblence un 14 juillet en 1801 . Il est physiologiste et aussi ichtyologiste .

En 1833 il succède à Carl Asmund Rudolphi  (1771-1832) à la chaire d’anatomie et de physiologie, fonction qui lui vaudra une grande réputation. Ses recherches en physiologie portent notamment sur la voix et l’audition. il étudie aussi sur les propriétés de la lymphe, de la chyle et du sang.

La parution du Handbuch der Physiologie des Menschen entre 1833 et 1840 marque une étape importante dans le développement de la physiologie. Pour la première fois, les connaissances issues de la chimie et de la physique complètent les observations obtenues par l’anatomie comparative et humaine. La partie la plus importante concerne le fonctionnement du système nerveux impliqué dans les sens. Müller y développe sa célèbre loi des énergies spécifiques des nerfs, selon laquelle un nerf donné n’est réceptif qu’à un seul type de sensation (visuelle, auditive…), et ce en fonction de l’organe auquel il est corrélé. Alors même que les nerfs sont tous du même type et que l’influx nerveux qui est transmis par eux est toujours de même nature, chaque organe se voit ainsi associé à un cercle limité de sensations tandis qu’il reste aveugle aux autres. Le corollaire de cette théorie est que le contenu des vécus perceptifs est largement fonction de la constitution de l’appareil cognitif, et que les sensations ne sont donc pas de simples reflets de la réalité qui les cause.

Dans le domaine de l’ichtyologie, Müller révise d’abord les travaux de Cuvier en corrigeant ses erreurs taxinomiques. L’un de ses plus importants travaux est Über den Bau und die Grenzen der Ganoiden dans lequel il fixe des caractéristiques claires à ce groupe de poisson archaïque. Il faut citer aussi Systematische Beschreibungen der Plagiostomen.