Clic – clac

Le Clic Clac  chez Tortue ( clic)  , c’est une photo publiée le vendredi pourvu qu’elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine.

Je vous propose un dimétrodon limbatus, celui de Sandra Bednarski, que j’ai pu admirer samedi dernier à Bliida lors du makerland . Impressionnant travail de cette plasticienne, dont vous pouvez découvrir la génèse, ainsi que d’ autres œuvres, ici .

Clic – clac

Le Clic Clac  chez Tortue ( clic)  , c’est une photo publiée le vendredi pourvu qu’elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine.

Je vous propose « l’envol » une œuvre présente sur le circuit art et jardins de Constellations, située près de la maison de l’éclusier , sur le bassin final du canal de Jouy.

Un flot de Plumes-Oiseau identiques vogue au fil de l’eau, comme un arrêt sur image d’une murmuration d’oiseaux. Figées dans leur mouvement et suspendues par une tige, ces Plumes-Oiseau ressemblent à des échassiers. La déambulation du visiteur conduit à un déplacement du point de vue. Les trajectoires isolées de chaque Plume-Oiseau deviennent un groupe, formant une nouvelle entité monumentale : un oiseau aux couleurs d’un martin-pêcheur.

Clic – clac

Le Clic Clac  chez Tortue ( clic)  , c’est une photo publiée le vendredi pourvu qu’elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine.

Je vous propose une coquille vide du parcours art et jardins de Constellations .

La coquille devient le cocon où l’on s’extrait du chemin. Retour en enfance, sensation simple et univers onirique, lieu d’observation ou de méditation.

Architectes dans des agences différentes, Caroline Leloup et Christophe Aubertin expérimentent ensemble depuis plusieurs années la microarchitecture. Sensibles à la préservation de la nature, ils inventent des structures en bois se fondant dans différents paysages, invitant le spectateur à y prendre place. De la Biennale d’Architecture de Venise au festival international des jardins de Ponte de Lima, leurs architectures ont remporté plusieurs prix. Elles s’attachent à l’usage, aux matériaux et invitent à la contemplation, à l’image de ces coquilles en bois.

Clic – clac

Le Clic Clac  chez Tortue ( clic)  , c’est une photo publiée le vendredi pourvu qu’elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine.

Je vous propose une installation de Constellations nommée Arcades. L’œuvre est une exaltation romantique du rapport entre la nature et l’architecture inspirée des jardins du XVIII ème siècle . Les arcades transforment le paysage en une œuvre poétique et artistique, dans une volonté de mise en valeur réciproque. Le visiteur déambulant dans l’œuvre découvre des points de vue renouvelés sur le parc. ARCADES est un espace dédié à la contemplation, une ode à la lenteur. Vous l’aviez déjà vue mais sur la rive d’en face ici , mais je n’ai pas résisté aux jeu du reflet.

Clic – clac

Le Clic Clac  chez Tortue ( clic)  , c’est une photo publiée le vendredi pourvu qu’elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine.

Je vous propose de retourner à Heidelberg sur la Richard Hauser Platz , vous y trouverez cette sculpture en bois adossée à un arbre, juste en face de l’église des Jésuites. Je sais que cette église possède un musée d’art sacré, mais je n’ai aucune information sur cette œuvre. Je l’ai trouvée particulièrement bien placée et en osmose avec son environnement immédiat.

Clic -clac

Le Clic Clac  chez Tortue ( clic)  , c’est une photo publiée le vendredi pourvu qu’elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine.

Je vous propose de retourner à Strasbourg pour y découvrir un vitrail très particulier mis en place en 2015 .

J’ai emprunté la photo ci – dessous à Fr3 Grand – Est pour que vous voyez la particularité de ce vitrail réalisé par Véronique Elléna . Les portraits de 150 anonymes figurent sur un nouveau vitrail installé dans la cathédrale de Strasbourg: leurs visages juxtaposés composent celui d’un Christ monumental.

qui vous montre mieux avec ce zoom la composition du vitrail. Pour en savoir plus sur cette œuvre, un clic sur la photo .

Clic -clac

Le Clic Clac  chez Tortue ( clic)  , c’est une photo publiée le vendredi pourvu qu’elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine.

Je vous propose la photo de celui qui squatte régulièrement la gamelle des chats du jardin , il a un appétit féroce et j’ai du multiplier les récipients de nourriture et les mettre à distance , car il a la désagréable habitude de marquer son territoire en laissant des crottes un peu partout y compris dans la gamelle . Il n’empêche que je suis bien contente de l’avoir dans le jardin. Voilà un moment que j’avais deviné qu’il venait ponctionner les croquettes mais je ne l’avais pas encore vu , voilà la confirmation en photo. Je suis tombée sur le bon créneau horaire.

Clic -clac

Le Clic Clac  chez Tortue ( clic)  , c’est une photo publiée le vendredi pourvu qu’elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine.

En anticipant l’escale à Mannheim et la visite d’Heidelberg, une étonnante découverte à l’intérieur de l’église des Jésuites d’Heidelberg. Si quelqu’un peut me renseigner sur le symbole qu’elle véhicule, j’en serai ravie.

Clic – clac

Le Clic Clac  chez Tortue ( clic)  , c’est une photo publiée le vendredi pourvu qu’elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine.

Un champignon polypore en console rencontré au cours de notre sortie dans les Vosges. Il semblerait qu’il s’agisse de polypores marginés , un champignon décomposant le bois mort ( ici troncs de sapin ) .

Le polypore marginé reste assez facile à identifier, un détail important dans ce groupe très complexe, même si, comme les autres polypores, il présente une extrême variabilité d’apparence. Le gros chapeau en forme de sabot ou de console irrégulièrement bosselée dessus rappelle celui des très proches amadouviers. Il peut atteindre jusqu’à 40cm de diamètre avec une moyenne autour de 10-20cm et jusqu’à 20cm d’épaisseur. Trois couleurs bien tranchées (le plus souvent !) s’affichent sur ce chapeau : une marge claire en forme de bourrelet (d’où l’adjectif marginé), une partie centrale jaune à rouge orangé très voyante et la partie basale par laquelle il se fixe au support grise à noire.

*