Jeudi poésie

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est petit-vieiux-petite-vieille_cs9q9dlrndehr1ntv9vpewty4ha300x251-2.jpg

Jeanne Fadosi (clic) à la barre du bateau des croqueurs de mots nous propose comme thème celui d’une journée particulière. J’ai choisi ce poème de Marceline Desbordes-Valmore.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est p8270034.jpg
Les arums de Tamara De Lempicka

Un beau jour ( 1830).

Adieu, Muse ! on me marie.
Pour enchaîner les amours,
Une main tendre et chérie
M’offre de riants atours.

Adieu, lyre dont les charmes
Se mêlèrent à mes pleurs ;
L’amour, qu’attristaient mes larmes,
T’ensevelit sous des fleurs.

Adieu, vague rêverie,
Songe de la volupté !
Mon âme plus attendrie
S’ouvre à la réalité.

Vous dont je n’ai su que faire,
Adieu, mes sombres printemps !
Déjà l’horizon s’éclaire ;
L’Amour paraît : quel beau temps !

Et à l’inverse un jour moins agréable celui de la rupture pour Pierre Grolier :

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est artfichier_809436_7061031_201703251049427.png

Cœur brisé(1875)

Tu m’aimais autrefois, et mon âme enivrée
S’abandonnait, joyeuse, à ce divin bonheur,
Comme un enfant qui livre à sa mère adorée
Tous les trésors d’amour que renferme son cœur.

Mais tu as brisé cette chaîne si chère ;
Tu m’as, loin de toi, rejeté sans pitié,
Et, pour me consoler dans ma douleur amère,
Tu m’as froidement offert ton amitié.

Ton amitié ! non ! non ! mon cœur n’est point encore
Assez calme, assez froid, pour ses tristes langueurs :
Il faut qu’il te chérisse ou bien qu’il t’abhorre,
Et que tu partages sa joie ou toutes ses douleurs !