Metz’O , la navette fluviale

Mis en service depuis le premier juin, il nous tardait , Mireille du sablon et moi, d’essayer ce nouveau service des transports messins, le Met . C’est maintenant chose faite depuis jeudi dernier. Après un repérage des horaires à vélo au moyen pont, effectué en début de semaine , nous avons opté pour le créneau de 10 heures du matin. Un gros avantage, la chaleur est encore supportable surtout sur l’eau et il nous reste une demi heure pour nous promener à Longeville – les – Metz avant le retour vers le centre ville. Deux bateaux électriques assurent les trajets, nous testerons celui pouvant accueillir 28 passagers. Comme vous pouvez le constater sur le plan ci – dessous nous sommes bien au centre ville.

Un grand merci à Sandra et Didier pour leur accueil sur le bateau , la bonne humeur est de mise et nous en sommes ravies .

Pas de problème pour les tickets, nos cartes de bus fonctionnent aussi sur ce bateau il ne nous reste plus qu’à les scanner sur le lecteur . Si vous n’avez pas de titre de transport pas de panique vous pouvez vous en procurer un à bord .

Un clic sur chaque photo pour la voir en grand sur la mosaïque .

Sandra nous propose un petit café des notre départ , c’est un rituel pour les voyageurs du matin, elle nous confie aussi que certains habitués amènent les croissants et les viennoiseries .

Durant le trajet nous pourrons constater que l’ambiance est complètement différente de celle des trajets en bus, les voyageurs se parlent même s’ils ne se connaissent pas. Pas de bruits intempestifs, de klaxons, d’énervement, de brusque freinage , nous profitons pleinement de ce moment et d’un environnement fort agréable. Si nous voulons aller à l’extérieur pour faire des photos par exemple ou y laisser un vélo ( maximum 6 ) c’est autorisé. Il est vrai que nos bus n’ont plus de plate forme donc plus aucun moyen pour nous d’être dehors.

Une fois arrivées à Longeville nous nous dirigeons vers l’île aux Jésuites où la végétation aquatique nous réserve quelques surprises . Une multitude de petites fleurs blanches se dressent parmi les feuilles et les fleurs de nénuphars. Voilà bien la preuve que les lentilles d’eau fleurissent. Le retour se fera avec nettement plus de passagers qu’à l’aller et toujours dans la même atmosphère chaleureuse.

De retour deux jours après mais cette fois ci avec le vélo j’aurai l’occasion de prendre la plus grande navette, le Graoully ( que l’on peut apercevoir sur une des photos en bord de Moselle ) avec cette fois ci Baptiste aux commandes. Tout aussi satisfaisant ce trajet , je ne peux que conseiller ce moyen de transport, peut être moins rapide pour se rendre au travail mais tellement plus zen .

Publicité