Scènes de rue

Pour scènes de rue chez Covix un clic sur le logo.

Je vous propose le boulevard Poincaré et ses sapins de Noël , une touche de couleurs qui n’est pas inutile quand la grisaille s’installe .

Publicité

J’ai testé ….

 Pour l’atelier 202 de Ghislaine un clic sur le logo .

Sujet 1 

Couleur, lumière, temps; durée, magie, air, clair, obscurité.

Sujet 2

Saveur, odeur, pleur, cœur, dur, sur, pur, rupture.

Sujet 3 

un texte avec au moins 5 mots commençant par  » L « 

Point de pleurs, je vous promets qu’ en montant dans le city skyliner vous n’aurez pas mal au coeur, un pur régal cette attraction. La rupture avec le sol se fait de manière tres douce, point de coeur qui cogne dur comme dans ces machines infernales qui vous lancent en l’air en l’espace de quelques secondes. Le temps de l’ascension est beaucoup plus lent . Vous prenez place dans une sorte de nacelle tournante , vous quittez tranquillement le marché de Noël aux multiples saveurs et odeurs pour découvrir un panorama inédit , Metz vu à 80 mètres et sur 360 degrés. . Je serais curieuse de voir, une fois l’obscurité venue, ma ville illuminée , la magie du sentier des lanternes du square Boufflers.

Le jour où nous l’avons testé, la lumière n’était peut être pas phénoménale , le ciel hésitait entre le gris clair , laiteux et le gris souris mais, pendant toute la durée de notre observation, et bien après les larmes du ciel ne sont pas venues jouer les trouble – fête. Heureusement Les couleurs de l’automne étaient bien présentes et égayaient le paysage.

Je vous laisse regarder la vidéo tournée pendant que nous montions , le plan large de mon appareil fait que de temps en temps les montants de la cabine passent devant l’objectif mais cela ne vous empêchera pas de voir au loin le St Quentin, notre poumon vert, le plan d’eau, l’Arsenal, la cathédrale, le centre Pompidou et bien d’autres édifices .

Scènes de rue

Pour scènes de rue chez Covix un clic sur le logo.

Cette fois ci c’est avec les marchés de Noël ( 5 en tout) que nous avons rendez -vous , ils sont ouverts depuis le 18 novembre à Metz . Je vous propose d’y faire un tour , pas de bousculade en début d’après midi en semaine sur celui de la place de la République .

Si vous voulez prendre un peu de hauteur, pas de problème, le city skyliner monte à 78 mètres ( là nous en sommes loin )

Rendez – vous reflets

Pour les rendez – vous  reflets qu’organise  Annie instants de vie 54,   en hommage à Marc de Metz , un clic sur le logo.

Oups, les farfadets et autres fées ont du me jeter un sort , j’ai complètement oublié de programmer mon article pour ce matin.

Voilà ma participation avec un peu de retard Annie , désolée.

Tout d’abord je vous propose un reflet nocturne saisi à Metz depuis le jardin des amours.

Et un autre de jour pris depuis la passerelle des Roches toujours à Metz .

Le mot mystère

Pour le mot mystère chez Lilou un clic sur le logo .

Le mot à trouver est caponnière : logement couvert et creusé dans le fond d’un fossé sec , élevé de terre de deux pieds , couvert au dessus de planche et de terre d’où une vingtaine de soldats tirent par des embrasures .

Les anagrammes sont soulignées.

Je ne renonce jamais à vous parler de ma ville, là pour le mot mystère de cette année 2022, l’occasion est trop belle pour ne pas  vous remontrer la caponnière  Dex des remparts médiévaux de  Metz complètement rénovée .

Si vous avez la curiosité de regarder sur wikipédia vous allez vous pincer pour la reconnaitre( photo ci- dessus) , c’est la rançon certes de sa longévité mais sur cette photo, elle n’est vraiment pas mise en valeur . 

Tel un éperon fiché à la muraille, elle ne se contente pas de copier celle – ci , non elle l’enjolive tout en gardant sa fonction première celle de défendre le fossé .

Ancrée en bordure de Seille  , près de la porte des Allemands, elle  incarne un atout non négligeable dans la protection de la cité messine au Moyen âge .

Pour épicer encore mon propos,  je vous propose un petit zoom sur une de ses faces ,  la pierre de Jaumont qui a été   poncée,  rincée , nous révèle bien mieux un bas – relief  commandé par Philippe III Dex . Maitre échevin, il  occupait dans la ville un certain nombre de postes importants,  maitre des changes, gouverneur de l’artillerie de la cité et enfin gouverneur des Murs,  chargé de l’entretien de la muraille, il  a donc eu à cœur de la rendre singulière.

Aussi ne soyons pas étonnés de voir la tête d’un artilleur messin ( soldats qui tiraient au canon ) sur un boulet,  montrant aussi une paire de fesses bien  menaçantes pour éloigner les ennemis. Un avertissement utile pour tous ceux qui les croiraient capables de caponner. Ce soldat narguant les envahisseurs est censé être à l’origine de la chanson paillarde qui prône les qualités viriles de l’artilleur messin. Je ne vais pas vous énoncer tous les couplets , il me faudrait une encre sympathique pour l’écran mais juste le refrain :

Artilleurs , mes chers frères,

A ta santé buvons un verre

Et répétons ce gai refrain

Vivent les artilleurs ,

les femmes et le bon vin.

Une notoriété pour ces soldats dont  l’école impériale du Génie et de l’Artillerie basée à Metz dans l’ancienne abbaye de St Arnould se serait peut être bien passée .

Je ne saurais que trop vous conseiller le billet de notre regretté ami, “Marc de Metz”, sur cette caponnière, à lire  ici .

Le corso des fêtes de la mirabelle au fil de l’eau.

Comme promis je continue sur ma lancée pour vous présenter cette parade nautique qui a connu un franc succès dimanche dernier.

Cette fois ci, aucun problème de stationnement et de vol pour mon destrier, il est à à mes côtés, adossé un arbre de la promenade du quai des régates en bord de Moselle. Je suis arrivée suffisamment en avance pour avoir le loisir de choisir ma place, à l’ombre, près de l’embarcadère du Met’z O.

Le public afflue de tout côté mais peut très facilement s’installer, car le plan d’eau et l’île du Saulcy sont concernés par le parcours. L’onde d’un battement sourd arrive bientôt à mes oreilles, et bientôt apparait le bateau de la gendarmerie fluviale ouvrant le cortège d’embarcations. La fanfare de Marange – Sylvange se donne à fond sur le Solis du capitaine Roby. Mais où est donc passé notre ami Roby, ce n’est pas lui cette fois ci qui est aux commandes , mystère !

Tout près du Solis, papillonne un drôle de personnage, tout de blanc vêtu, clamant sa préférence pour les oiseaux .

Arrive bientôt le cygne de l’association des dames de coeur de Thionville, les rameurs et rameuses nous offrent une belle séance de percussion avec les rames .

Vient ensuite le pic épeiche de la commune de Magny. Quelle patience pour confectionner tous ces oiseaux avec des fleurs et les rameurs ne chôment pas non plus pour les présenter de chaque côté de la Moselle.

Puis c’est au tour de la colombe blessée de l’association Echanges Lorraine Ukraine de nous rappeler le sort réservé à ce pays en ce moment.

Le canard de l’association Renaissance de Devant les Ponts la suit de peu.

Puis viennent ensuite la cigogne du groupe folklorique Lorrain, un flamant rose ( désolée je n’ai pas d’information concernant l’association qui l’a réalisé), le grèbe huppé de la famille Lorraine de Borny.

Et bien sur, pour clore le cortège, le bateau de la reine de la mirabelle et de ses dauphines qui n’est autre que le Bandiera, aux commandes duquel se trouve notre ami le capitaine Roby, voilà tout s’explique . La reine ( en robe bleu clair ) salue ses sujets comme il se doit .

Un petit aperçu de l’ambiance en vidéo . Soyez rassurés, le chasseur avec son fusil est resté bien tranquille sur son radeau.

Scènes de rue

Pour scènes de rue chez Covix un clic sur le logo.

Je vous propose une scène de rue vue ce dimanche à Metz dans le cadre des fêtes de la mirabelle. Pour la première fois, le corso des chars des associations se déplace sur l’eau. Une tres bonne idée qui a permis à la foule de se positionner tout autour du plan d’eau et de chaque côté des bras de la Moselle.

Comme vous n’avez certainement pas bien vu comment se déplace le char, je zoome un peu. Ce grèbe huppé de la famille lorraine de Borny , composé de fleurs, est poussé sur l’eau par les rameurs de l’embarcation. J’aurai l’occasion de revenir sur cette parade qui a reçu un tres bel accueil du public.

Clic – clac

Le Clic Clac  chez Tortue ( clic)  , c’est une photo publiée le vendredi pourvu qu’elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine.

Je vous propose une installation de Constellations nommée Arcades. L’œuvre est une exaltation romantique du rapport entre la nature et l’architecture inspirée des jardins du XVIII ème siècle . Les arcades transforment le paysage en une œuvre poétique et artistique, dans une volonté de mise en valeur réciproque. Le visiteur déambulant dans l’œuvre découvre des points de vue renouvelés sur le parc. ARCADES est un espace dédié à la contemplation, une ode à la lenteur. Vous l’aviez déjà vue mais sur la rive d’en face ici , mais je n’ai pas résisté aux jeu du reflet.

Scènes de rue

Pour scènes de rue chez Covix un clic sur le logo .

En passant place de la comédie, vous serez peut être étonnés de voir cette fusée plantée en terre ; soyez rassurés sa trajectoire n’a rien d’accidentel , elle fait partie du jardin éphémère.

Je me demande ce que deviennent toutes ces plantes et fleurs depuis le mois de juillet ( date des photos ) avec la sécheresse. Les cactus n’ont pas de problèmes mais pour les autres ?

J’ai remarqué que certaines jardinières avaient disparu des ponts, pour éviter l’arrosage trop intensif , mais pas partout.

Promenade nocturne .

Après  » Lotus » nous avions l’intention de prolonger notre parcours numérique de Constellations par « Broken » au jardin d’Amour derrière le temple protestant mais le flot de personnes ayant assisté au mapping de la cathédrale nous en a dissuadé. Nous nous sommes contentés de flâner, sous une température de 27 degrés, pour rejoindre la voiture laissée quai Wiltzer.

Une symphonie nocturne bien agréable, rythmée par le jeu des lasers, quand les ponts s’illuminent, que l’opéra théâtre et le jardin éphémère en duo interprètent leur partition.