Le tableau du samedi

Pour le  tableau du samedi, initié par Lady Marianne et poursuivi par Lilou et Fardoise, un clic sur le logo.

Fardoise pour cette quinzaine de décembre nous demande de nous intéresser aux animaux fantastiques et autres créatures improbables.

Je vous propose la tentation de St Antoine de Jacques Callot

Fichier:Callot La tentation de Saint Antoine.jpg

Pour tourmenter Saint Antoine retiré dans le désert apparaissent de nombreux animaux diaboliques.

Ces figures paraissent avoir été vomies par l’esprit malin, enchaîné au haut de l’estampe, et qui en vomit encore.

A droite, vers le bas, on voit saint Antoine entouré de bêtes démoniaques qui cherchent à l’entraîner vers une partie de la composition où de nouveaux tourments attendent le Saint ermite.  

Une invention aussi phénoménale dans cette drôle de bête dont le nez transformé en arquebuse, se dirige menaçant vers le Saint ermite. On peut voir aussi un joyeux diable artificier la mettre en marche.

Jacques Callot conçoit le combat du bien et du mal non pas comme une vision mystique mais comme une œuvre dramatique. Saint Antoine est en effet relegué dans un coin alors que toute la scène est occupée par ces créatures hideuses crachant montres et flammes.

On peut aussi apercevoir d’autres bêtes fantastiques en observant les détails .

La Tentation de saint Antoine a été illustrée deux fois par Jacques Callot (1592-1635). La première fois, ce fut à Florence, vers 1616. Les épreuves en sont rarissimes, l’artiste ayant accidentellement détruit sa planche avant de l’avoir vraiment terminée. Le Musée lorrain en possède une épreuve exceptionnelle, retouchée de la main même de Callot. À la fin de sa vie, en 1635, le graveur a donné une deuxième version du sujet, plus élaborée, plus rigoureuse techniquement. 

Jacques Callot ( né à Nancy en 159 mort à Nancy le 24 mars 1635) est un dessinateur et graveur lorrain . Pour en savoir plus sur cet artiste un clic ici