Défi 255 des croqueurs de mots

Martine ( clic ) à la barre des croqueurs de mots pour la quinzaine nous dit :

Décrivez un de vos défauts ou atouts physiques ou de personnalité en utilisant le plus possible d’adjectifs en gras dans l’extrait de la tirade du nez de Cyrano de Bergerac ci-dessous. Vous pouvez aussi utiliser d’autres adjectifs.

Agressif: Moi, Monsieur, si j’avais un tel nez,
Il faudrait sur-le-champ que je me l’amputasse ! 
Amical: Mais il doit tremper dans votre tasse !
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap! 
Descriptif:  C’est un roc ! . .. c’est un pic ! . . . c’est un cap !
Que dis-je, c’est un cap ?. .. C’est une péninsule ! 
Curieux:  De quoi sert cette oblongue capsule ?
D’écritoire, Monsieur, ou de boite à ciseaux ? 
Gracieux:  Aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? 
Truculent:  Ça, Monsieur, lorsque vous pétunez,
La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
Sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ? 
Prévenant:  Gardez-vous, votre tête entrainée
Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! 
Tendre:  Faites-lui faire un petit parasol
De peur que sa couleur au soleil ne se fane ! 
Pédant: L’animal seul, Monsieur, qu’Aristophane
Appelle Hippocampelephantocamelos
Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d’os ! 
Cavalier:  Quoi, l’ami, ce croc est à la mode ?
Pour pendre son chapeau, c’est vraiment très commode! 
Emphatique: Aucun vent ne peut, nez magistral,
T’enrhumer tout entier, excepté le mistral ! 
Dramatique :  C’est la Mer Rouge quand il saigne ! 
Admiratif:  Pour un parfumeur, quelle enseigne ! 
Lyrique:  Est-ce une conque, êtes-vous un triton ? 
Naïf:  Ce monument, quand le visite-t-on ?
Respectueux: Souffrez, Monsieur, qu’on vous salue,
C’est là ce qui s’appelle avoir pignon sur rue! 
Campagnard:  He, ardé ! C’est-y un nez ? Nanain !
C’est queuqu’navet géant ou ben queuqu’melon nain ! 
Militaire:  Pointez contre cavalerie !
Pratique:  Voulez-vous le mettre en loterie ?
Assurément, Monsieur, ce sera le gros lot !

Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
« Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître
A détruit l’harmonie ! Il en rougit, le traître ! »

Après l’excellente tirade de Cyrano, je ne me lancerai pas du tout dans ce que je considère comme mon défaut physique le plus évident . Nez en moins, il est un autre défaut dont je vais faire un descriptif : mes baguettes de tambour .

Peut – être est – ce du à ma fascination pour cet instrument dès mon plus jeune âge ( ici un an)

C’est bien curieux quand même ,

Si le cheveu de mes parents ondule

Chez moi, il y a com’ un problème

Quand le coiffeur le manipule .

Noces de palissandre | le bon coté des choses
mes parents

Cavalier agressif, la zizanie il sème,

Dans une toison, sans scrupule .

Epi naïf , partant seul en guerre,

Contre les ciseaux à l’assaut militaire.

Respectueux, l’homme de l’art s’incline,

Devant ce cran, point de combine,

Il en deviendrait presque admiratif,

Cet amical et prévenant dompteur de tifs.

scan0057

Jamais en effet ces derniers ne restent sages,

Gracieux sous la brosse après un tendre crêpage.

Cheveux plus que rebelles au pli emphatique

Au toupet truculent et souvent anarchique,

avec maman et mamy

Préférant encore le phanère campagnard

Au pédant bombage provoquant les regards.

Après tout, est – ce vraiment dramatique

S’il fait front et résiste à toute pratique ?