Clic- clac

Le Clic Clac  chez Tortue ( clic)  , c’est une photo publiée le vendredi pourvu qu’elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine.

Je vous propose de découvrir dans le tres beau parc du château d’Epeyssoles, un mirage , non, non, pas celui des déserts mais un avion .

Je ne sais pas le comment du pourquoi de sa place ici , mais je sais que le célèbre cuisinier Georges Blanc propriétaire des lieux, rêvait de piloter des avions.

Le château de Lutzelbourg

Pierre, fils du comte Frédéric de Montbéliard, devient à la mort de sa grand mère l’héritier du magraviat de Suse. Mais le titre est revendiqué par l’Empereur Henri IV. Par obligation, Pierre doit alors s’établir sur ses terres ancestrales entre Philippsbourg et la vallée de la Zorn. Peu de sources mentionnent le nom de « Lutzelbourg », qui vient de Lutzel Burg signifiant Petit Château, avant le XIIe siècle. Il n’apparait qu’en 1126 dans la notice de fondation du couvent de Saint Jean Saverne par le Comte Pierre de Lutzelbourg. Pierre prit ce nom en entrant en possession du site.

Vers 1100, Pierre négocie l’échange du prieuré de Saint Quirin   avec castel de Lutzelbourg à l’abbaye de Marmoutier  en Alsace. Réginald sera le seul fils de l’union de Pierre et Ita, sa mort quelques jours après Noël 1142 laisse le comté sans descendance. C’est le cousin de Pierre, l’évêque de Metz Étienne de Bar , qui en reçoit la souveraineté vers 1150 et en donne la garde aux premiers Seigneurs de Lutzelbourg.

Deux familles ont eu un rôle important dans l’histoire du château entre le XIIIe et le XIVe siècle : les seigneurs de Fénétrange et les Lutzelstein se partagent la possession du domaine et y imposent successivement leurs lois (droit de péage à Lutzelbourg par exemple). Ils sont évincés vers 1450 par les comtes Palatins lors de la conquête du château.

En 1523, Louis le Pacifique ordonne la destruction du château de Lutzelbourg pour stopper les convoitises de Franz de Sickingen .

En 1840, les ruines du château de Lutzelbourg ont été sauvées de la démolition par Adolf Germain, notaire à Phalsbourg, car les propriétaires souhaitaient vendre les matériaux de la ruine aux entreprises qui construisaient la ligne de chemin de fer.

Classées aux monuments historiques depuis 1930, les ruines du château sont à la commune depuis 1977. Si vous voulez en savoir plus un clic ici

Et si …

Et si nous allions découvrir d’autres facettes de la Moselle ? Vous commencez à connaitre mon environnement messin maintenant, depuis mon premier blog, alors je vous propose de vous rapprocher d’un autre département, l’Alsace en nous rendant à Lutzelbourg.

Sur cette photo prise depuis le château de Lutzelbourg, vous pouvez parfaitement voir le canal de la Marne au Rhin qui traverse la commune. Vous apercevez aussi deux édifices religieux , à gauche du pont, l’église St Michel, à droite l’église luthérienne et les collines boisées tout alentour.

Lutzelbourg tire son nom du moyen allemand Lützel = petit et Burg = lieu fortifié. elle est à 113 km de Metz et à 3 km de Phalsbourg et est encore en Moselle.

La piste cyclable que vous voyez sur les photos permet de rejoindre Saverne, Strasbourg ou Sarrebourg. Inutile de vous préciser que je me suis renseignée concernant cette voie cyclable. Un papy qui accompagnait son petit fils à vélo m’a donné tous les renseignements nécessaires. Le trafic fluvial est aussi important, en l’espace de quelques minutes j’ai vu plusieurs bateaux passer l’écluse. J’ai appris toujours grâce à ce monsieur que la location était possible à quelques kilomètres. Une façon de voyager qui me tenterait bien …

Nous allons prendre maintenant de la hauteur en nous rendant au château dont je vous parlais au début de cet article. Un circuit de 3 km vous permet de le rejoindre à pied ( un clic ici ) . Mais pas d’inquiétude pour celles et ceux qui ne se sentiraient pas en forme, vous pouvez aussi y accéder en voiture.

Ce château, dominant la vallée de la Zorn, se trouve sur un promontoire rocheux de 322 mètres. Il a été fondé par Pierre de Lutzelbourg au XI ème siècle. Il fera l’objet d’un autre article prochainement.