Anniversaire blog Ghislaine 18 ans

Tout d’abord un joyeux anniversaire à ton blog Ghislaine , je suis remontée jusqu’à cette 49 ème édition du 28 juillet 2010, je pense que c’est ma première participation.

Dans le cadre de l’atelier 49 de  Ghislaine

Le jour n’en finissait pas de mourir, les dernières lueurs faiblissaient
 plongeant la ville dans une atmosphère troublante. D’un coup sec le
clap déclencha la première prise de la caméra.

Zoom avant :

La silhouette dans la cuisine du petit pavillon de l’impasse des chats perdus n’était pas fictive, Angela se força à maitriser sa peur, l’homme qui se trouvait à l’intérieur avait forcé la porte.

Elle s’avança sur la pointe des pieds prenant soin de ne pas faire crisser les petits gravillons de l’allée. Elle stoppa  net quand elle aperçut l’homme à l’extérieur qui s’apprêtait à descendre les marches de la cave.

« Mon Dieu qu’a – t il fait ? » se surprit elle à penser. Plus curieuse qu’affolée, elle se glissa derrière le lilas et s’approcha du soupirail.

Ce qu’elle vit la sidéra …..

L’homme était en train de lire méticuleusement toutes les étiquettes des pots de confiture rangés sur l’étagère quand soudain il s’arrêta devant une gelée de groseilles et framboises de l’année. Il s’en saisit, l’ouvrit  et commença à
déguster frénétiquement  la confiture donnant  à son sourire béat une allure de vampire assouvi.

Angela se retint non sans mal d’éclater de rire et se décida enfin à appeler la police.

******

Je me suis basée sur mon écrit du 26 aout 2010 pour l’anniversaire de ton atelier de l’époque.

’ai  découvert un beau jour de juillet ton atelier  

O eil rivé sur l’ordi le jeudi c’est la lecture

Y in ou yang, les deux faces de l’écriture.

E n riant  tu nous offres dans cet univers si particulier

U n passeport pour la découverte expérimentale,

ou Y peu importe le genre, peu importe la finale

****

vec toi les mots s’écrivent en lettres capitales.

e change rien, ni la lumière, ni les dédales.

octurne ou pas je serai au rendez vous,

I l est difficile de résister à l’attrait de tes défis

V erbes et noms alors sur l’écran se bousculent

E pousant l’article, endossant la majuscule .

ien n’est aussi beau que la langue qui se confie

S a mélodie  partagée avec les fidèles ami(e)s

h le plaisir de trouver sous leur plume réunie

Il était une fois au pays …des histoires à l’infini

ires et commentaires sans hiérarchie

nfin en somme tout ce qui nous enrichit.

Un mois émoi

Pour ce défi   du mois écoulé, initié par Renée repris par Martine quai des rimes, un clic sur la photo logo.

Un mois de décembre que je n’ai pas vu passer encore une fois.

Malgré un manque de soleil permanent et une météo guère favorable , j’ai quand même pu profiter des marchés de Noël , d’abord avec mes amies , Geneviève , Mireille et Annie, puis avec ma petite tribu à l’occasion de leur première venue.

Cette dernière a permis de tous nous retrouver et de fêter mon passage à la septantaine dans un restaurant (  » Quintessence ») que je vous recommande si vous venez à Metz, un menu surprise élaboré par le chef qui ne manquera pas de vous étonner et de vous plaire. Pas de problème pour souffler ma nouvelle bougie , mmm le chocolat du gâteau, je m’en souviens encore, un délice .

Le deuxième rendez – vous avec la petite tribu a eu lieu à Noël , inutile de vous dire que l’ambiance était à la fête et que nous avons bien mis l’indésirable omicron à la porte. ( un clic sur l’image pour mieux voir nos masques de Noël )

Petit bémol pour cette fin d’année, une douloureuse névralgie cervico brachiale qui bien sur s’est installée à demeure la semaine de Noël et ne m’a pas quittée depuis.

Je crois que je vais sérieusement diminuer ma présence à l’ordinateur car mes cervicales ne sont plus du tout d’accord .

Bonne fin d’année 2021 à vous toutes et tous .