La Prépontoise version 2022.

Pour le mot mystère chez Lilou un clic sur le logo .

Le mot à trouver : Aberhavre : embouchure d’un fleuve formant un port selon La Curne .

Les anagrammes sont soulignées dans le texte .

Tout d’abord permettez moi d’éclaircir ce terme. Il s’avère qu’il s’emploie pour parler de Devant – les – Ponts, mon quartier depuis 1956, et plus particulièrement de cette marche créée en 2013 par le comité de quartier . Eh oui, depuis l’enfance je suis restée fidèle à cet ancien faubourg, situé à l’ouest de Metz et sur la rive gauche de la Moselle.

De 1790 à 1907 Devant les Ponts a même été une commune avec un blason caractérisé par l’emblème du paraige de St Martin et un pont , vraisemblablement celui du pont des morts sur la Moselle ( Désolée Lilou , ici il ne sera pas question d’aberhavre, nous sommes loin de la mer).

Mais revenons à cette sortie du dimanche 25 septembre et à la balade initiée par le comité de quartier. Le rendez – vous, comme habituellement, est fixé au parc du Sansonnet. Il a bien changé depuis notre visite de 2015 (un clic ici ).

14heures 25 , et c’est parti pour une marche de 7 kilomètres. Nous commençons par nous diriger vers le petit bois de la rue du Coupillon en passant par la rue Alfred Mezieres. Ce sentier me fait immédiatement replonger dans le passé quand j’aperçois « la maison des instits » où j’ai passé la plus grande partie de mon enfance et adolescence.

Impossible d’oublier ces merveilleux moments , à rêver dans l’herbe bien plus importante alors aux abords de la cour, ou à partir à l’aventure dans ce bois non domestiqué avec les autres enfants de la maison.

Voilà maintenant le séquoia , cet arbre remarquable que nous choisissions souvent comme point de ralliement, sans oublier de mesurer régulièrement le tour de son tronc en nous tenant par la main ( maintenant il atteint 6, 28 mètres). Il a du vraiment en baver cet été avec la canicule car certaines de ses aiguilles ont perdu leur couleur.

Nous n’avons pas à braver les éléments déchainés comme vous pouvez le constater, la pluie ne s’invitant que peu de temps après notre départ sur les sentiers et de manière plutôt brève. Nous gagnons ensuite le chemin des hauts des Frières où la palette de couleurs automnales est déjà en place.

Nous nous écartons momentanément du chemin principal pour découvrir les ruches des Frières,

Et continuons à profiter au maximum de toute cette nature environnante. Quelques quetsches jalonnent le parcours , tombées de manière précoce au sol. Dommage, j’en aurais bien croqué une ou deux , mais il n’en reste plus sur les branches. Ce ne sont pas les seuls fruits rencontrés, nous ne tardons pas à apercevoir un lot de kiwis s’accrochant au grillage d’un verger. Mais oui, il s’agit bien de kiwis, ils ne sont peut être pas aussi gros que dans d’autres régions mais ils sont bien appétissants.

Notre groupe s’étire de plus en plus , mais impossible de se perdre, les chemins ont été vraiment bien balisés, que ce soit par des marquages au sol ou par de petits panneaux en hauteur ( merci à Gilbert et aux organisateurs ) . Un clic sur l’image de la mosaïque pour la voir en grand.

Nous voici arrivés au chemin du bas des Frières , le ruisseau de la bonne fontaine n’est pas loin, nous allons le suivre mais pas de suite car notre guide tient justement à nous la faire découvrir cette fontaine datant de l’époque allemande. Une belle découverte pour moi qui me suis toujours demandée où elle se cachait. Non, personne n’ira y remplir son verre la propriété est privée.

Nous continuons par le chemin du bas de Varimont, puis nous franchissons le petit pont et gagnons le sentier de la chapelotte .

Après une petite grimpette, nous arrivons en haut de la rue de Wacon , un arrêt s’impose pour profiter du point de vue sur Metz et les environs . La table d’orientation a été réparée depuis mon dernier passage et même si le soleil n’est pas de la partie nous arrivons facilement à repérer cathédrale, Centre Pompidou et autres édifices.

Pour revenir au parc du Sansonnet, nous empruntons un certain nombre de chemins en montée et descente. J’avoue avoir perdu un peu le sens de l’orientation pendant cette partie de la balade, me repérant in extremis aux vergers côtoyés. Surprise aussi en découvrant « Belle » et « Snow », les deux brebis du verger partage de la MJC des quatre bornes assurant l’écopaturage. Si la première aime les câlins et les enfants, l’autre non n’appréciant que très peu les humains . Bizarrement sur la photo c’est plutôt snow qui semble s’intéresser à nous .

En montant rejoindre le chemin du haut des vignes nous constatons que la vigne n’a pas dit son dernier mot dans le secteur, pour notre plus grand plaisir elle est en ce moment d’un rouge flamboyant.

À notre arrivée dans le parc nous sommes chaleureusement accueillis. Une petite collation nous est offerte et nous continuons de partager nos impressions tranquillement assis autour de tables dressées pour l’occasion.

Un grand merci aux organisateurs, aux guides , ce fut avec un réel plaisir que j’ai renoué avec cette marche familiale arrétée pendant deux ans en raison du Covid.

Publicité

Publié par

giselefayet

Mots , images , mouvements, impressionnent ma plaque sensible et la communication en est le révélateur le plus puissant . Citation favorite : " Être libre ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaines , c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres." Nelson Mandela

15 réflexions au sujet de “La Prépontoise version 2022.”

  1. Une belle promenade en groupe dans ton quartier, un Havre paisible de verdure, la campagne en ville. Merci de nous l’avoir fait vivre par les mots. Bisous

    J’aime

  2. Une très belle randonnée qui a fait remonter dans ta mémoire des souvenirs d’enfances. Merci Jazzy pour ce partage.
    Bises et bon début de semaine – Zaza

    J’aime

  3. Quelle belle sortie et bien organisée.
    En effet, le séquoia a souffert, j’ai vu des résineux dans le même état dans la forêt de Crécy.
    Bonne semaine.

    J’aime

  4. Merci de nous avoir proposé de te suivre. Cette balade me fait penser à celle que nous avons faite avec Marc de Metz, j’en garde encore un souvenir ému.
    Bises du jour
    Mireille du sablon

    J’aime

  5. De bons moments passés ensemble dans cette « nature » et c’est formidable d’avoir habité si près d’elle au début de ta vie. Comme tu as bien fait de rester vivre dans ce bel endroit de ta ville.
    Merci pour la longue balade et toutes ces photos. Un régal !
    Gros bisous

    J’aime

  6. Une marche automnale avec les premières couleurs et en plus ton lieu d’enfance traversé avec ses souvenirs. Je ne connaissais pas cette marche mais c’est vrai que ces deux années passées ont bloqué pas mal de manifestations dont celle-ci.
    Bonne soirée Gisèle, bises
    Annie

    J’aime

  7. Bravo Gisèle pour la belle visite avec tes photos !
    Ce mot je ne l’ai trouvé qu’après avoir fait mon texte !
    Celui de hier j’ai déjà cherché 1 heure hier mais plus le temps,
    je ferai avec les anagrammes, j’emmène ma kaly eu véto pour la journée
    elle se fait opérer d’une gros abcès au flanc et on lui retire des dents très abimées.
    Bises matinales Gisèle

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s