Le tableau du samedi

Pour le  tableau du samedi, initié par Lady Marianne et poursuivi par Lilou et Fardoise, un clic sur le logo.

Avec ce thème des oiseaux je vous propose ce magnifique cygne trompette de Jean – Jacques Audubon .

Le mouvement , la transparence de l’eau et l’attitude de ce cygne sont remarquablement saisis. Un papillon aux couleurs vives est en train de se noyer . Quel sort l’oiseau va – t -il lui réserver ? D’ordinaire son régime alimentaire se compose de végétation aquatique mais à l’occasion il ne déteste pas les invertébrés. Alors je crois qu’il ne lui fera pas de cadeau .

Une très belle œuvre aussi avec ces faucons pèlerins et les proies saisies. On peut remarquer que le peintre a particulièrement bien observé l’attitude de ces rapaces veillant jalousement sur leur butin.

Bien que son amour de la nature et des espèces animales soit indiscutable, John James Audubon utilise des méthodes très particulières afin de réaliser ses imposantes planches représentant les spécimens d’oiseaux d’Amérique.

D’abord, il abat les oiseaux qu’il souhaite représenter à l’aide d’un plomb, afin de ne pas les abîmer. Par la suite, il met en scène les cadavres avec du fil de fer, ce qui lui permet de les peindre dans différentes positions.

Faucons pèlerins

Jean-Jacques Audubon (ou John James Audubon aux Etats Unis ), né le 26 avril 1785 aux Cayes (Saint Domingue) et mort le 27 janvier 1851 à New-York, est un ornithologue, naturaliste et peintre américain  d’origine française, naturalisé en 1812, considéré comme le premier ornithologue du Nouveau Monde. Pour mieux le connaitre un clic ici

Publicité

Publié par

giselefayet

Mots , images , mouvements, impressionnent ma plaque sensible et la communication en est le révélateur le plus puissant . Citation favorite : " Être libre ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaines , c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres." Nelson Mandela

18 réflexions au sujet de “Le tableau du samedi”

  1. Le cygne peint par cet artiste de toute beauté Jazzy, merci pour cette découverte.
    Par contre, la méthode de mettre en scène les oiseaux qui lui servent de modèles est assez barbare et macabre. Pourquoi pas ne pas les peindre quand ils sont vivants !
    Bises et bon samedi – Zaza

    J’aime

  2. Les oiseaux sont de mauvais modèles pour le peintre… et le photographe ! un peu cruel de les mettre ainsi en scène mais quel résultat !

    J’aime

  3. Scènes de repas pour ces plumeux, je préfère « la douceur » relative du 1er tableau…
    Bon w-end…tous aux abris!
    Bises de Mireille du sablon

    J’aime

  4. J’aime la quiètude de ton premier tableau…le deuxième est plus difficile à regarder.Le peintre utilise une façon bien agressive pour les mettre en valeur !!
    Bisous et bon samedi….bien au frais, Jazzy

    J’aime

  5. Le papillon ne va pas s’en sortir.
    Dommage de devoir tuer des oiseaux pour devoir les peindre, mais je reconnais que la précision est exceptionnelle.
    Il fait une chaleur terrible pour la région, peut-être des orages ce soir ou demain, Amiens les aura avant nous.
    Bises

    J’aime

  6. bonjour
    je suis désolée , les tableaux ne me sont pas apparus
    j ai lu les commentaires
    il me semble que c’était de foorts beaux tableaux
    bonne journée Giséle
    bises

    J’aime

  7. Magnifique ce cygne
    Bien choisi aussi pour ces faucons pèlerins.
    Mais c’est très cruel d’abattre les oiseaux pour les peindre ensuite.
    Mettre en scène les cadavres avec du fil de fer, c’est horrible…
    Pratique très contestable et détestable selon moi
    Du coup je trouverai forcément ses tableaux moins beaux.
    Bises du samedi

    J’aime

  8. Superbe ce choix ! Je trouve cette oeuvre très moderne dans sa simplicité et sa stylisation !quelle gr^cedans l’attitude du cygne et dans ‘évocation de l’eau où brille le reflet de l’oiseau !
    Dommage qu’ Audubon ait eu de telles méthodes qu’on ne soupçonnerait pas à voir l’empathie que semble lui inspirer son modèle !

    J’aime

  9. L’œil de l’ornithologue allié à la patte du peintre donnent des résultats époustouflants et des oiseaux dans des situations inhabituelles en peinture, mais c’est la réalité.

    J’aime

  10. BONJOUR GISELE

    BONNE FETE DES PAPAS A TON MARI
    POUR LES PEINTURE J’AIME BEAUCOUP DE CYGNE AVEC CETTE TRANSPARENCE DE L4EAU
    PAR CONTRE LA SECONDE PAS TROP MON TRUC MAIS LE TABLEAU EST BIEN FAIT PAS EVIDENT DE PEINDRE DES OISEAUX EN ACTION
    BON DIMANCHE
    BISOUS

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s