Défi 266 des croqueurs de mots .

Pour ce défi 266 des Croqueurs de mots, Durgalola ( clic) prend la barre et nous propose :

Ecrire un texte à partir de quelques lignes tirées du livre de Marie Gillet

« Aussitôt que la vie ».

****

« Je suis partie de bon matin. J’ai pris ma décision après avoir ouvert les volets et regardé le ciel lisse vaquant simplement à son occupation de l’aube ; laisser la place au jour. L’air était pur et calme. Il allait faire très beau. Rien ne s’opposerait à la lumière. »

J’ai laissé la ville , son ronronnement continu, pour partir à la rencontre de la musique du silence sur les pentes boisées de la moyenne montagne.

Les sapins frissonnant sous les assauts d’Eole, m’escortent, au garde à vous sur le chemin des crêtes. Quelques géants vaincus n’ont pu résisté aux transes infernales du maitre des cieux, tels des baguettes de mikado ils gisent ça et là sur le chemin.

De chaque côté de la trouée, le vert se donne en spectacle, plus sombre , plus gai, il trône en abondance et se rit de la feuille flétrie. Parfois le compagnon rouge ( silène dioïque ) le ponctue de vieux rose.

La mousse en coussin s’incline sous la pression du pied me donnant l’impression de marcher sur de la ouate. Les fougères aux crosses à peine déroulées se rendent au bal de la futaie.

Je respire, hume , vibre aux échos de la nature. Impossible de ne pas entrer dans la ronde, les parfums de la vie partout me répondent. Assise un peu plus loin, je contemple les linaigrettes de la tourbière déployant leurs flocons d’ écume.

Mes yeux se portent aussi sur le friselis de l’eau, sur la myriade de diamants qu’elle véhicule sous la houlette de Phaebus. Loin des eaux du passé, je cueille une joie tout autre, celles de l’instant.

Publié par

giselefayet

Mots , images , mouvements, impressionnent ma plaque sensible et la communication en est le révélateur le plus puissant . Citation favorite : " Être libre ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaines , c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres." Nelson Mandela

17 réflexions au sujet de “Défi 266 des croqueurs de mots .”

  1. Merci pour ta participation qui rime avec la mienne. Tes photos illustrent ce que j’ai vu jeudi après midi. Oui les silènes sont belles.
    Dans les champs tant de fleurs que les petits enfants ont fait un bouquet pour leur maman. Bises

    J’aime

  2. Superbe instant dans cette nature accueillante, vivifiante….Tes photos apportent un sentiment de plénitude…elles sont magnifiques…et j’aime particulièrement celle de la fougère.
    Bisous et douce soirée.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s