Le tableau du samedi

Pour le  tableau du samedi, initié par Lady Marianne et poursuivi par Lilou et Fardoise, un clic sur le logo.

Je vous propose pour ce thème des émotions une œuvre d’Eva Aeppli vue récemment au Centre Pompidou Metz

Sur chaque panneau son personnage fait transparaitre une émotion différente , tantôt joyeux , tantôt inquiet, tantôt mécontent . L’artiste dans une lettre adressée à une amie lui dit :  » J’ai commencé à exprimer les sentiments et pensées que m’inspirait le monde humain extérieur à moi avec les tableaux à l’huile. Les personnages en trois dimensions sont un prolongement des tableaux à l’huile. »

Eva Aeppli née le 2 mai 1925 à Zofingue ( Suisse ) Son père est l’un des fondateurs de l’école Steineer à Bâle et elle en suit les cours . 1939-1945 Pendant la guerre la famille d’Eva s’engage en accueillant des enfants juifs . 1948 – 1951 L’expérience traumatique de la guerre et la naissance de son premier enfant, Félix Leu, plongent Eva dans un profond désarroi. Elle intègrera une clinique psychiatrique à Nyon .

Pour en savoir plus sur cette artiste et son œuvre un clic ici .

Après le clic – clac d’hier où je vous présentais ses personnages tout habillés de noir voici un autre aspect de ses sculptures en tissu à taille humaine.

Publié par

giselefayet

Mots , images , mouvements, impressionnent ma plaque sensible et la communication en est le révélateur le plus puissant . Citation favorite : " Être libre ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaines , c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres." Nelson Mandela

22 réflexions au sujet de “Le tableau du samedi”

  1. Très intéressante cette expo ! tu me donnes de plus en plus envie d’aller la découvrir !
    Bon samedi, Gisèle, bisous,
    Geneviève

    J’aime

  2. Cet artiste suisse a su exprimer les émotions des juifs déportés, exterminés pendant la Shoah. Des panneaux émouvants Jazzy. Merci pour le lien concernant l’œuvre de cette artiste.
    Bises et bon samedi – Zaza

    J’aime

  3. Bonjour Gisèle c’est très expressif , une belle ooeuvre, on lit bien les sentiments divers, on ressent de l’émotion en pensant à toutes ces personnes mortes dans des conditions atroces seulement parce qu’elles étaient juives! j’aime mieux la sculpture habillée en blanc. Bisous bon Samedi MTH

    J’aime

  4. Ces visages sont bien marqués, beaucoup d’émotions dans chaque expression…à découvrir absolument!
    Pas vu JC mais nous y sommes allées tôt avec Geneviève.
    bises du jour
    Mireille du sablon

    J’aime

  5. une oeuvre difficile on ressent la douleur et la sensibilité de l’artiste cette femme et le bébé sont très intrigant et inquiétant

    J’aime

  6. C’est à voir mais c’est très déroutant .
    Oh la la je rentre d’une journée photo avec mon club, quelle cafouillage dans ma programmation de ce matin, j’ai oublier de déprogrammé Picasso.. Douce soirée bise.

    J’aime

  7. Bonsoir Gisèle. Étrange que ces tableaux, modernes. Un peu de cubisme, une touche de Picasso, de Munch pour le cri qui rejoint ce thème dans ces parties de dessin.
    J’aime beaucoup la femme dans son habit et une chaussure mi-poupée, mi-chat ? Je peux me tromper. Bonne nuit et merci pour ce partage 💤😴🌹

    J’aime

  8. L’œuvre de cette artiste nous renvoie à toutes nos émotions en effet. Cela devrait être sombre, compte tenu de la présentation et du trait, mais c’est comme si la lumière émanait des personnages. Merci pour ce partage.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s