Jeudi poésie

Pour le défi 265 Josette (clic) sort de sa cachette et nous propose pour ce jeudi :

Un poème en « ic », « oc », et « ac » .

Pic, pic, aérobic

****

À la ferme de l’alambic, y a un hic.

Germaine la poule, n’attrape plus les lombrics

Avec Fiona la cane, elle préfère l’aérobic,

Se moquant de ceux qui pigent que couic,

Toujours aussi lents à suivre le déclic.

Amar le jars, a horreur de ce micmac,

« Que le grand cric me croque avec ses tics

Si elles n’ont pas la cervelle en vrac »

Milou, le chien, a bien perçu le couac,

Mais préfère dormir sous le hamac,

Loin de se mettre la bile en vrac.

« Mille sabords, quel est ce bric à brac ? »

Crie à tue – tête Chantecler le coq.

« Il faut bien entendu faire un seul bloc,

Remettre sur les rails ces deux sinocs,

Quitte à recourir à certains médocs !

Pas question d’accepter cette provoc

Et de finir complètement toc , toc ! « 

Publié par

giselefayet

Mots , images , mouvements, impressionnent ma plaque sensible et la communication en est le révélateur le plus puissant . Citation favorite : " Être libre ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaines , c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres." Nelson Mandela

19 réflexions au sujet de “Jeudi poésie”

  1. Très bien Gisèle , j’aime ce poème bien trouvé la poule Germaine, j’ai bien rit , la basse cour en effervescence , comment cela va-t-il finir en vérité, Toc Toc je frappe à ta porte pour avoir la fin de l’histoire. Bisous MTH

    J’aime

  2. Oh excellent, quel branle bas dans cette basse-cour, va falloir remettre de l’ordre là d’dans!
    Bises de Mireille du sablon

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s