Un mois émoi

Pour ce défi   du mois écoulé, initié par Renée repris par Martine quai des rimes, un clic sur la photo logo.

Un mois très calme pour les sorties, d’une part la météo n’était pas franchement au rendez – vous à de rares exceptions près . Inutile de préciser que chaque fois que le soleil a daigné montrer le bout de son nez , j’en ai profité .

C’est lors d’une promenade dans le quartier que j’ai recroisé la route du héron, je le soupçonne de s’intéresser fortement à un bassin aux poissons rouges situé non loin de là .

Je suis quand même allée voir cette exposition  » écrire c’est dessiner » au Centre Pompidou Metz . J’y ai vu ces dessins de Paul Verlaine illustrant le poème adressé à Ernest Delahaye.

Dans ce Paris où l’on est voisin et si loin
L’un de l’autre, que c’est une vraie infortune
De s’y voir, de s’y savoir tels, vu ce besoin
L’un de l’autre, pourtant, qui, donc, nous importune.
 
Et ce désir commun à nos deux âmes, l’une
De l’autre et de nos esprits mutuels, pingouin
L’un et l’autre figé sur un écueil témoin
Par le flot qui s’oppose et la croissante brune !
 
Si bien qu’ils sont là nos esprits, quelles, ô ces
Âmes nôtres ! sont là, pauvres monstres blessés,
Par la faute plutôt des gens moins que des choses.
 
Voulons-en seulement salement à Paris
Et, las de ces sacrés éloignements moroses,
Soyons donc non plus des pingouins, des colibris !

Deux colibris parisiens, deux cancaniers
Sans cesse en disant les fausses et les vraies
Nouvelles, disputant à propos d’elles, gaies
Ou tristes, — et bavards n’ayant point de derniers.
 
Ou soyons, si Paris nous distance quand même,
Ville importune en sa trop factice grandeur,
Comme autrefois des persécuteurs de facteurs —
Pas des lettres, toujours la même et la suprême.
 
Mais si drôle en raison des dessins sans talent
Aucun, mais amusants pour de pleines journées,
Envoyons-nous, morbleu, des lettres par fournées !
 
Soyons le colibri, non l’oiseau triste et lent,
Ou plutôt soyons deux copains, légers de langue
Et prompts de main, croquis farce et drôle harangue.

Dimanche dernier, je suis allée faire un petit coucou le matin à Mireille et Geneviève qui participaient aux Puces des couturières dans la commune voisine . Comme vous pouvez le constater leur stand est bien garni et propose bien des trésors .

Comme je vous l’ai déjà précisé dans un autre article ( clic) , j’ai lu un certain nombre de livres, je rajouterai à cette liste les deux ouvrages suivants que j’ai aussi appréciés.

J’ai aussi profité de ce mois de janvier pour visionner certains films et émissions . Je vous conseille vraiment le Requiem de Mozart vu par Bartabas , un petit aperçu ici vous pouvez le trouver en replay sur Arte en ce moment .

Un film de Florian Zeller vraiment superbe « The Father » sur Canal , avec Anthony Hopkins et Olivia Colman époustouflants dans ce huis clos .

Sybelle continue à nous étonner tous les jours , une acrobate hors pair qui a conquis maintenant tous les sommets de l’appartement, et qui garde l’équilibre même sur le séchoir à linge .( un clic sur les photos pour les voir en grand )

Un mois bien tranquille, où j’ai essayé de ne pas trop penser à tout ce qui plombe l’atmosphère et les sujets ne manquent pas .

Publicité

Publié par

giselefayet

Mots , images , mouvements, impressionnent ma plaque sensible et la communication en est le révélateur le plus puissant . Citation favorite : " Être libre ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaines , c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres." Nelson Mandela

19 réflexions au sujet de “Un mois émoi”

  1. Merci de ta participation, Merci j’aime beaucoup Verlaine qui illustrait beaucoup de ses poèmes. Trop mignonne la grimpeuse Sybelle. Bisous et bon mois de février

    J’aime

  2. Un beau résumé de ce mois de janvier ! un très beau poème de Verlaine, une acrobate comme on en trouve que chez les chats ….. ce très sympathique coucou dimanche …
    Bonne journée, Gisèle, bisous,
    Geneviève

    J’aime

  3. Un mois calme mais ça fait du bien aussi, non? Nuit blanche me tente je l’ai mis dans ma liste pour quand?
    Ta Sybelle n’as pas froid aux yeux et peur de rien dis donc bravo a elle…
    Le stand est superbe j’aime ces dentelle est les habits anciens c’est tellement beau….Bisous bisous

    J’aime

  4. J’aime ton côté positif et tu as bien raison car deux ans de négatif çà suffit. Il faut vivre avant tout, gardons les précautions d’usage, sauf en pleine nature ! là, respirons à plein poumons.
    Coup de cœur pour ton héron tout là-haut, pas besoin de lunettes apparemment !
    Sybelle et si jolie est douée en alpiniste, pardon, en armoiniste ! même pas le vertige, et bravo pour le passage en funambuliste !
    Bises Jazzy

    J’aime

  5. Oublié de te dire concernant Mozart vu par Bartabas, j’ai regardé sur le net un peu pour voir mais comme je n’aime pas le classique je ne le regarderais pas, même si je ne doute pas que les images soient sublimes. Bisous bisous

    J’aime

  6. Un bon résumé de ton mois de janvier. Merci pour ce partage.
    Beau ce héron perché sur le toit.
    Coquine et craquante ta Sybelle acrobate….
    Superbe film « The Father »
    Bisous du mardi

    J’aime

  7. Tu as raison de ne pas trop penser à tout ce qui se passe ici et de part le monde. J’essaye moi aussi, tout est démoralisant. Le héron voyeur, il surveille. Des puces de couturières … mais quelle bonne idée. Je leur enverrais bien mes boutons, j’en ai un stock. De belles dentelles. Le requiem de Mozart un régal.
    Bonne soirée Jazzy

    Aimé par 1 personne

  8. La lecture est là pour nous évader, il faut bien échapper un peu à tout se qui se passe en France et de part le monde.
    Geneviève possède là de bien beaux trésors et Sybelle continue d’explorer et elle a l’air de bien aimer grimper comme Lila. Ce matin elle a failli sauter dans la machine à laver. Je justesse je l’en ai empêchée !
    Bonne soirée, bises
    Annie

    J’aime

  9. Un mois relativement calme, avec cependant des sorties culturelles, amicales …
    Du temps à la maison… à lire , à suivre Sybelle …
    Voilà des journées plaisantes, malgré tout.
    Bisous.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s