Défi n° 256 des croqueurs de mots

Colette à la barre des croqueurs de mots ( clic sur le logo ) nous dit :

Pour le lundi 15 novembre, à partir de phrases de chansons , n’importe lesquelles, d’un ou de plusieurs chanteurs, sur l’automne ou le thème de votre choix, assemblez ces phrases pour en faire un texte cohérent.

J’aimerais tant que tu te souviennes

Des jours heureux où nous étions amis. ( Montand)

À la faveur de l’automne revient cette douce mélancolie (Tété).

La feuille d’automne, emportée par le vent,
En ronde monotone, tombe en tourbillonnant ( Jacqueline Debatte , reprise par Cabrel)

Tout suffocant et blême, quand sonne l’heure,
Je me souviens, des jours anciens et je pleure ( Verlaine repris par Trenet , )

Je voudrais mourir mille vies, mille trépas
Et naufrager au bout de la nuit qui viendra (Alain Barrière)

Ma ville s’endort en ton absence
Mais dis-moi quand reviendras-tu? ( Isabelle Boulay )

Voilà combien de jours, voilà combien de nuits,
Voilà combien de temps que tu es reparti,
Tu m’as dit cette fois, c’est le dernier voyage,
Pour nos cœurs déchirés, c’est le dernier naufrage, (Barbara)

Et je reste plantée là, déracinée de toi
J’ai froid, j’ai froid
J’ai froid de ne plus me pencher sur ton épaule
Je suis un saule inconsolable. ( Isabelle Boulay)

Tu étais formidable, j’étais fort minable
Nous étions formidables
Formidable
Tu étais formidable, j’étais fort minable
Nous étions formidables ( Stromae )

Hey quand les peines reviennent
De nos amours anciennes
Je connais bien la saison
Oui c’est vrai que l’on se prend tous des beignes
On pleure, on rit, on saigne
On la connaît la chanson ( Christophe Maé )

Espérer, attendre, craindre… les erreurs, le désarroi
Douter, pardonner et croire… ivresse et larmes de joie
Si ces émotions étranges m’étaient toutes inconnues
Que dans tes bras je m’endorme, je dirais « J’ai tout vécu » ( Frédéric Mey )

Publié par

giselefayet

Mots , images , mouvements, impressionnent ma plaque sensible et la communication en est le révélateur le plus puissant . Citation favorite : " Être libre ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaines , c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres." Nelson Mandela

22 réflexions au sujet de “Défi n° 256 des croqueurs de mots”

  1. Mon commentaire n’était pas terminé il est parti trop vite. Je voulais dire que tu savais si bien mélanger des paroles de chansons pour en faire un poème d’amour qui m’a émue. Belle semaine et bisous.

    J’aime

  2. Un beau mixage pour chanter l’automne, qui pour moi n’a rien de nostalgique ni de triste… Il joue juste sa partition, coincé entre un été rayonnant (pas cette année) et un hiver endormi… Il est si beau dés qu’il s’enflamme !

    J’aime

  3. je ne peux que rajouter mes compliments à tous ceux que je viens de lire ! du beau travail si je puis dire 🙂 défi réussi il n’y a pas de doute et …au passage je découvre des morceaux de chanteurs que je ne connais pas ! bisous

    J’aime

  4. L’ambiance triste et monotone de l’automne, la torture de la séparation se ressentent fortement à travers ce petit texte que tu as composé. Bises

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s