Le tableau du samedi

Pour le  tableau du samedi, initié par Lady Marianne et poursuivi par Lilou et Fardoise, un clic sur le logo.

Fardoise nous propose de chercher la petite bête pour ce samedi .

Je vous propose « l’étrange jardin » de Josef Mehoffer

Cette toile a été peinte en 1902, au cours des vacances d’été du peintre avec sa famille à Siedlec, un village près de Cracovie . L’attention du spectateur est attirée par l’enfant nu, le fils du peintre , baigné de lumière, portant de belles tiges de roses trémières. Sa mère, vêtue d’une superbe robe saphir, et sa nounou, vêtue du costume traditionnel de la région de Cracovie , s’approchent dans l’allée du verger. Puis l’œil se fixe sur cette libellule qui semble dominer la scène à la manière d’un drone, que les personnages ne remarquent même pas.

C’est peut-être  une apparition soudaine de l’insecte, juste devant les yeux de l’artiste, alors qu’il regardait sa femme et son fils, ce qui expliquerait son apparence et ses proportions . Ce serait une trace de son regard. L’insecte est complètement plat et ne rentre pas dans l’espace du tableau, niant les règles de sa construction.

L’œuvre surprend par la juxtaposition de l’aspect réaliste de la représentation, marqué par le souci du détail, de la verdure minutieusement représentée ou des vêtements féminins, avec la libellule plate, schématiquement dessinée, dont la forme évoque des associations avec l’orfèvrerie ou le vitrail. On peut en effet noter des analogies avec le vitrail dans ce remplissage doré du squelette, de l’abdomen et des ailes, divisé par des lignes noires ressemblant à des bandes de plomb utilisées dans les vitraux.

Pour en savoir plus sur Joseph Mehoffer ,peintre polonais, né en 1869 mort en 1946 un clic ici .

Publié par

giselefayet

Mots , images , mouvements, impressionnent ma plaque sensible et la communication en est le révélateur le plus puissant . Citation favorite : " Être libre ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaines , c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres." Nelson Mandela

22 réflexions au sujet de “Le tableau du samedi”

  1. Très belle interprétation de ce tableau que je découvre Jazzy !
    La libellule semble presque protéger les personnages.
    Une toile très colorée à la manière des vitraux de la cathédrale St-Nicolas de Fribourg .
    Merci pour cette proposition.
    Bises et bon samedi – Zaza

    J’aime

  2. La composition de ce tableau est en effet bien étrange…on dirait un montage de pièces faites au fur et à mesure comme un « collage »…
    Bises du jour
    Mireille du sablon

    J’aime

  3. C’est en effet le contraste entre la nudité, la tenue la mère et celle de la nounou qui m’a tout de suite interpellé.
    J’aime beaucoup.
    Bon WE.

    J’aime

  4. Il y a beaucoup à « voir » dans ce tableau. Mon regard s’est porté directement sur la libellule, énorme, comme un premier plan imprévu effectivement, comme une photo.
    J’adore la couleur de la robe, ces guirlandes de fleurs le long de leur chemin dans le bois …
    Superbe tableau.
    Belle journée Jazzy et gros bisous

    J’aime

  5. Bien étrange en effet que cette représentation, comme si certains éléments n’avaient rien à voir avec le reste. La libellule bien sûr, heureusement qu’il n’en existe pas de si grandes, mais l’enfant aussi. Comme Mireille j’ai l’impression d’un collage. Mais le tout reste charmant et poétique.

    J’aime

  6. Bonjour Gisèle
    Beaucoup de gaité et de couleurs vives dans ce tableau
    la robe de la maman et les couleurs des fleurs j’aime beaucoup
    et cette énorme libellule tel un monstre alors que ce sont des insectes si fin si beaux
    le seul hic pour moi sur ce tableau s’est cette libellule ses proportions lol
    merci pour tes passage
    Ici tempête et pluies depuis hier soir on se croirait à la toussaint
    bon dimanche
    bisous

    J’aime

  7. Le tableau est peint en contre-plongée avec la libellule en premier plan, mais les proportions sont approximatives entre l’insecte et les personnages, c’est ce qui donne cet effet surprenant, surréaliste, mais moi ça me plaît beaucoup !

    J’aime

  8. Il n’était peut-être pas très doué en représentation de libellule alors il a pris un exemple dans un livre… De toute façon la varie représentation aurait été quelque chose de trouble parce que mouvant…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s