Le tableau du samedi

Pour le  tableau du samedi, initié par Lady Marianne et poursuivi par Lilou et Fardoise, un clic sur le logo.

Lilou nous dit :

Si les hommes de l’Antiquité étaient de grands amateurs de portraits, aussi bien en Égypte qu’en Grèce ou à Rome, le paysage en tant que tel n’est pas, à cette époque, un sujet pictural mais un élément d’ornementation.

Alors que les œuvres soient peintes ou brodées vous avez un grand éventail pour nous faire vibrer.

Je vous propose une œuvre retrouvée sur le site de Carthage , la mosaïque du seigneur Julius datée de la fin du IV ème siècle. J’avoue que mon choix s’est porté de suite sur une mosaïque car j »apprécie vraiment cet art .

L’œuvre ( 4,50 sur 5,50 m) présente de manière très réaliste les activités d’un domaine agricole grand d’Afrique de l’Antiquité . Elle constitue encore, un siècle après sa découverte, une source essentielle de connaissances sur le monde rural de l’Afrique romaine à la fin de l’Antiquité. Sur cette mosaïque figurent le couple de propriétaires et les personnes à son service . Nous pouvons donc aisément avoir une idée de la vie sociale de la région.

Au centre se trouve la villa du maitre. Un serviteur remet à son destinataire une missive.

Dans le haut à gauche, un serviteur  porte des canards sauvages. Cette chasse  est traditionnellement effectuée en hiver à l’époque romaine. Ce personnage porte une tunique  courte rouge, un manteau vert-bleu et un bonnet plat qui conserve des feuillages, tenue de camouflage pratique pour se dissimuler dans les marais.

Nous trouvons les occupations de l’été à droite . Un domestique barbu, s’occupant de chèvres et de moutons, se verse à boire. La représentation du berger est très endommagée ; il est vêtu d’une tunique rouge et un manteau est situé sur ses genoux. Un chien « à pelage roux » dort à ses pieds. Un mouton est en train de brouter sous un olivier, avec une chèvre située au-dessus de lui mais dont le motif est abîmé. On devine un mouton à grosse queue et une chèvre dont ne subsiste que l’arrière-train.

Sur le haut est représentée une cabane, la hutte en chaume du berger, à laquelle est attaché un chien brun. À l’extrême droite figure un champ de blé.

Une servante aux cheveux blonds vêtue d’une robe jaune et verte à bandes rouges, en grande partie détruite, présente un agneau au personnage central.

Au centre se trouve vraisemblablement la femme du propriétaire . Située dans un bois ombragé de cyprès, elle est entourée de serviteurs portant des corbeilles de fleurs.

Pour en savoir plus un clic ici

Publié par

giselefayet

Mots , images , mouvements, impressionnent ma plaque sensible et la communication en est le révélateur le plus puissant . Citation favorite : " Être libre ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaines , c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres." Nelson Mandela

16 réflexions au sujet de “Le tableau du samedi”

  1. Merci pour toutes tes explications sur cette oeuvre remarquable, cela change en effet de la peinture et broderie.
    Bon w-end « découvertes »!
    Bises de Mireille du Sablon
    … à toute à l’heure

    J'aime

  2. Cette mosaïque de Julius découverte à Carthage en 1920 est magnifique Jazzy,
    Ta présentation est superbe et bine détaillée.
    Bises et bon samedi

    J'aime

  3. C’est vrai que les Romains étaient passés maîtres dans l’art de la mosaïque. Et c’est eux aussi qui ont vraiment intégré le paysage et la nature à leurs représentations. Bonne fin de semaine

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s